ALL SPONSORED a été à la rencontre d’Anna GBEDEMAH, responsable de la section basket au sein d’une maison de quartier de Bordeaux, l’Union Saint Jean. 

Malgré le confinement, le nombre de licenciés a augmenté à la rentrée. Les inscriptions pour la saison 2020-2021 ont explosé ! Pour certaines catégories, le nombre d’inscrits est passé du simple au double.

Aujourd’hui, l’association dispose d’environ 200 licenciés pour le secteur basket.

Anna nous indique même qu’elle a ouvert en septembre dernier des séances d’éveil pour les moins de 3 ans. 

Le confinement n’a pas découragé tous les sportifs en Gironde, qui ont continué à s’entraîner avec acharnement malgré la situation. Les premières compétitions étaient même annoncées pour le 27 octobre.

« On nous coupe l’herbe sous le pied, nos objectifs sont revus à la baisse … nous ne pouvons qu’attendre. »

Cependant, le mercredi 23 septembre, la préfecture a annoncé la fermeture des gymnases et des salles de sports, ce qui a été un véritable coup dur pour les clubs amateurs et les associations de la région.

La maison de quartier où se trouve l’Union Saint Jean a alors cherché des alternatives pour permettre aux licenciés de continuer à pratiquer leur sport. L’organisation de matchs et d’entraînements sur des terrains multisports de quartier a été envisagée, mais le temps devenait un obstacle car nous étions fin septembre et l’automne venait juste de commencer.

Jouer au basket sous la pluie semble légèrement injouable… Les licenciés se retrouvent donc à la case départ. “Les compétitions de ligues régionales sont maintenues mais comment aller faire un match sans s’être entraîné ?”

La solidarité mise en avant 

Cependant, la solidarité et l’esprit collaboratif de la maison ont permis de maintenir l’unité et la motivation des licenciés. Les parents ne se sont pas rebellés et n’ont pas demandé le remboursement de la cotisation de leurs enfants. Au contraire, les messages de soutien se sont multipliés et chacun était à l’affût de la levée des restrictions.

La responsable basket de l’USJ a exprimé son incompréhension face au maintien des gymnases pour les écoles alors que les clubs sportifs étaient fermés : « Nous avons appliqué le protocole comme toute autre structure, pourquoi avons-nous été plus touchés que les autres ? ».

Heureusement, le 12 octobre 2020, les gymnases ont pu rouvrir pour les mineurs pratiquant en association sportive, ce qui a été un soulagement pour la maison de quartier et ses adeptes. Les adhérents ont attendu avec impatience les annonces de la préfecture, croisant les doigts pour pouvoir reprendre leur activité.

Pour l’Union Saint Jean, les prochains jours devraient permettre de reprendre une activité plus classique. Anna, responsable basket de l’USJ, pourra ainsi reprendre ses interventions en classe basket et l’animation des périscolaires. Bien qu’il soit encore trop tôt pour dire si l’avenir de l’association est menacé, nous espérons pour eux que la situation ne se reproduira pas dans les prochains jours et que ces deux semaines de pause n’étaient qu’une courte interruption.