Le sport business

91 milliards d'euros environ, 448 000 emplois : un marché porteur de grands évènements.

Le sport business, les événements qui feront 2021

sport business
sport business
0001-16799958569
sport business

Le sport business, les stars françaises qui feront 2021

0001-16799803414
sport business
sport business
sport business

Le sport business, quelques évènements

sport business
sport business
sport business
sport business

Qu'est-ce que le sport business ?

Le sport business regroupe toutes les activités liées de près ou de loin au sport. À l’intérieur du sport business, nous y retrouvons de nombreux acteurs. Parmi les acteurs du sport business il y a les ayants droits, les diffuseurs, les annonceurs, les agences de sponsoring sportif. Dans les acteurs du sport business qui composent les ayants droits nous retrouvons les clubs professionnels, les sportifs de haut niveau, les organisateurs de compétitions. Chez les diffuseurs qui composent le sport business nous retrouvons les radios, les chaînes tv, les plateformes de streaming. Pour les accompagner, le monde du sport business possède aussi des annonceurs. Ce sont des entreprises ou des marques qui se servent du sport business pour rayonner à grande échelle. Souvent, ce sont des agences qui mettent en relation ces différentes parties prenantes du sport business. Attention, le sport business comporte aussi une partie retail. Decathlon est l’une des marques les plus appréciées des Français, elle fait partie de ce secteur d’activité. Nous pouvons également citer Intersport ou encore Sport 2000. Toutes sont des références mondiales. Preuve que le sport business est un secteur planétaire. Le sport business rime souvent avec le sponsoring ou le parrainage de proximité. 
  • En France, le marché du sport consiste à regrouper  l'ensemble des acteurs qui contribuent à la pratique, professionnelle ou amateur (en loisir ou en compétition), ou à la consommation d'activités sportives. Autrement dit, on considère qu'il y a six principaux types d'acteurs en face du consommateur final.
Au sein du marché du Sport Business, on distingue trois secteurs qui correspondent à l'ensemble de la chaîne de valeur de l'investissement d'une marque, soit : 

  • Le diffuseur  (TV, radio, Internet...) qui transmet l'image du spectacle au consommateur mais aussi les publicités des sponsors. 
  • Le sponsor (entreprise ou collectivité) investit un budget dans le sport en échange d'une association sport/sponsor. 
  • L'Organisateur (privé ou associatif) qui participe se charge du déroulement du "spectacle sportif".  

Le sport business en France, quelques chiffres clés

Il est bon de rappeler que la pratique du sport n'a cesser d'augmenter chez les Français. D’après le baromètre Sport et Santé, 61 % des Français déclaraient en 2017 avoir une activité physique régulière, soit sept points de plus qu’en 2012. Dans ce contexte, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir utiliser le sport comme moyen de communication et de visibilité auprès des consommateurs. Un seul objectif : créer plus d'engagement et de valeur commerciale.

Le sport business est apparu pour la première fois lors des Jeux Olympiques de Berlin en 1936. en effet ce fut la première diffusion internationale  à la télévision. En France, il se démocratise au cours de la deuxième moitié du XX -ème siècle. 

Contrairement à sa contrepartie masculine, le sport féminin est vu comme étant inspirant et progressif alors que le sport masculin est perçu comme une véritable machine à sous. Tandis que la plus grande partie des revenus est concentrée sur les compétitons masculines, le montant dépensé pour les événements féminins pourrait augmenter. Le saviez-vous ? La France est le pays qui dépense le plus d’argent au sport au sein de l’UE. Si l'on prend en compte toutes les dépenses sportives alors le financement annuel du sport se monte à près de 40 milliards d’euros avec à la fois un financement public, une part croissante de dépenses privées et un financement spécifique pour de grands événements sportifs (JO 2024 à Paris).

À titre d'exemple, l'investissement pour les JO 2024 a été évalué à près de 6 milliards d'euros. Selon Google, le mot sport business est recherche chaque mois entre 1000 et 10 000 fois en France. Sur les réseaux sociaux, le #SportBusiness est aussi très populaire et permet de susciter des débats entre les internautes. Le marché du sport business pèse près de 91 milliards d'euros en France. Et encore, dans ce chiffre du sport business le bénévolat n’est pas valorisé. Si le bénévolat était pris en compte, nous pourrions selon le ministère des sports ajouter 2 milliards d’euros au sport business.

L’engouement est tel que des écoles de commerces spécialisées dans le sport business ont vu le jour. Nous pouvons citer Amos School, Audencia ou encore Sports Management School à Paris. Pour faire parler la puissance du sport business ces acteurs n’hésitent pas à se fédérer autour d’associations comme Sporsora. 

 

 

Le sport business, comment l'intégrer, quels sont ces métiers ?

Depuis les années 2000,  les écoles et les Universités développement de nouvelles formations dans le but d'accéder à des métiers du sport business. Le sport business attire de plus en plus de jeunes car le sport est très médiatisé. Qu'ils soient pratiquants, bénévoles ou simplement passionnés, les jeunes sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des métiers du sport business. 

La liste des métiers du sport business est longue, on peut citer les postes de sponsoring manager, directeur des sports, stadium manager ou encore chargé de promotion. Cependant, trouver un emploi ou un stage en tant que jeune diplômé relève du parcours du combattant, la concurrence est rude et les offres peu présentes, notamment suite à la crise sanitaire. 

Certains expliquent, qu'il faut s'armer de patience pour trouver un emploi, et utiliser le réseau de leur école, d'autres s'en tiennent à leurs connaissance et la chance de leurs carnets d'adresse orienté sport business. En fait, la principale difficulté réside dans la création d'un réseau. En effet, le sport business est un secteur relativement fermé.

Il serait judicieux d'avoir des contacts dans le monde des décideurs de l’univers sportif tels que dans les collectivités, les centres aérés ou encore les directeurs des services des sports. Bien évidemment, ce travail est long et doit être entretenu durant toute une carrière. 

 

Le sport business, les tendances clefs

Le sport business est un secteur émergent avec de nombreux nouveaux acteurs et de nouvelles tendances. Parmi celle-ci deux tendances ressortent particulièrement :
 
La communication RSE par le sport consiste à opter pour un mode de communication responsable. Le sport business fait naitre des entreprises spécialistes d'évènements sportifs plus écologique. Le sport business fait aussi naitre des modèles de sponsoring plus vertueux. ALL SPONSORED en fait partie. Fini les centaines de milliers d'euros sans attribuer de valeurs positives à un partenariat. Aujourd'hui, la communication est à l'émotion, à la proximité, à la responsabilité.
 
L'autre tendance lourde de la communication du sport business est la fin du catalogue. En cette période les entreprises cherchent de l'authenticité, quelque chose qu'aucune autre ne pourra avoir. L'entreprise souhaite être au coeur du projet et s'engager dans quelque chose de sur-mesure qui lui convient parfaitement. Pour faire une métaphore, c'est la fin du prêt à porter et le retour du tailleur.
require_js